La nouvelle télécabine D-Line revalorise massivement le domaine skiable du Unterrothorn au-dessus-de Zermatt.
Photo: D. Bumann
Nouveaux téléphériques

DOPPELMAYR/GARAVENTA

Un nouveau téléphérique visionnaire à Zermatt

Depuis le 20 décembre 2020 le domaine skiable de Zermatt dispose d’un téléphérique D-Line de Doppelmayr/Garaventa. Il s’agit du premier « téléphérique Auro» assurant le transport autonome des usagers. Le nom d’« Auro » choisi par le fabricant est une abréviation signifiant Autonome Ropeway Operation – une technologie pionnière dans le secteur des transports par câble.

Créée par Damian Bumann

Zermatt Berbahnen AG décidait en mars 2020, au début de la pandémie, de continuer à investir dans la diversification de l’offre en matière d’installations de transport. En dépit de la détérioration des conditions générales sur le marché, le conseil d’administration de la société annonçait vouloir s’en tenir au volume d’investissement de 60 millions de CHF (env. 54,4 millions d'EUR) prévu pour des deux années à venir. Ce montant incluait la poursuite des travaux de construction du Matterhorn glacier ride II qui permettra, probablement à partir de la saison d’hiver 2022, d’effectuer pour la première fois une traversée des Alpes en téléphérique 3S. La deuxième partie du montant était prévue pour la réalisation de la première télécabine « autonome» de Suisse. Ce projet avant-gardiste qui fera date dans l’histoire des transports par câble a pu être mis en œuvre l’année dernière avec le fabricant de remontées mécaniques Doppelmayr/Garaventa et les sociétés de travaux publics Sulag Hoch- und Tiefbau AG et E. Lauber & Sohn.

Une période de construction intensive

On allait se mettre au travail sans tarder. Dès le printemps 2020 on entamait les travaux de démolition du télésiège qui avait été détruit par une avalanche en 2018, accident qui allait amener à construire une télécabine en prévoyant un trajet nettement plus long et suivant une autre voie. Cette nouvelle télécabine D-Line consiste en deux tronçons indépendants. Le premier tronçon part de Tuftern (2.134 m d’altitude) pour arriver à la gare intermédiaire de Tufternchumma (2.680 m d’altitude) tandis que le second permet d’accéder au Unterrothorn à 3.100 m d’altitude.

Photo: D. Bumann
Markus Hasler, CEO de Zermatt Bergbahnen AG, n’est que louanges pour cette première télécabine « Auro » de Doppelmayr/Garaventa.
Photo: D. Bumann

Après la démolition des anciennes gares du télésiège Kumme au printemps 2020, on allait entreprendre sans tarder la construction des trois nouvelles gares et des 17 fondations destinées aux pylônes – en utilisant les gravats comme additif pour le béton de recyclage. Les travaux de gros œuvre ayant été achevés dès la mi-août, les pylônes et la partie électromécanique se trouvèrent bientôt à la disposition des équipes de montage du téléphérique qui purent dès lors entreprendre la construction des gares. En septembre, l’hélicoptère Kamov de Heliswiss International, destiné au transport de fret lourd, ne cessa de tourner pendant neuf jours, dont six pour le transport des pylônes et trois pour la livraison des équipements techniques des stations. En l’espace de quelques semaines, les gares et les pylônes étaient en place. Le transporteur Wipfli, à Flüelen, allait alors acheminer – en passant par l’étroit Riedweg – les deux câbles porteurs-tracteurs de Fatzer jusqu’à la gare aval du premier tronçon à Tüftern. En raison de leur longueur et de leur poids, il fallut prendre deux camions pour assurer le transport de chacun de ces câbles.

Pour la pose des câbles, on commença par poser une cordeline de la gare aval à la gare intermédiaire et une autre de la gare intermédiaire à la gare amont. Les câbles porteurs-tracteurs (de 48 mm de diamètre) allaient alors être tirés à l’aide d’un treuil installé à la gare intermédiaire de même qu’à la gare amont. Après l’épissage des deux câbles, ce fut au tour des électriciens de la société Sisag de Schattdorf d’intervenir pour installer les nombreux composants électriques de la première télécabine autonome. Les 56 nouvelles cabines Omega V de CWA furent amenées en trois étapes par hélicoptère sur le Unterrothorn où se trouve aussi la gare de stockage des véhicules. On a également construit à côté de ce hangar des nouveaux W.C. publics ainsi que de nouvelles salles de détente pour le personnel.

Un système de surveillance extrêmement complexe

D’ici l’inauguration de la nouvelle télécabine fixée pour le 20 décembre 2020, la société Sisag devait à son tour faire face à un énorme défi : l’installation et la mise à l’essai des systèmes de surveillance extrêmement complexes qui permettent la marche autonome de la télécabine, en s’assurant du fonctionnement irréprochable de ces systèmes en liaison avec les commandes. On a ainsi dans la tranchée de la voie des capteurs qui arrêtent l’installation par exemple si un passager laisse tomber un bâton de ski. Le système peut également déceler d’autres incidents risquant de perturber le fonctionnement de la télécabine.

Etant donné que l’installation est surveillée depuis la gare de contrôle de Blauherd par les techniciens responsables pour la partie Nord du domaine skiable de Zermatt ainsi que depuis la gare intermédiaire, un préposé peut se rendre rapidement de la zone du Rothorn à la gare aval de Tuftern pour retirer d’éventuels objets tombés dans la tranchée ou pour remédier à d’autres incidents. Les passagers accèdent librement aux cabines. Pour permettre de réaliser ce projet novateur, il était nécessaire que ceux-ci emportent leurs divers équipements de sport dans la cabine où ils les déposent dans le système Twistin prévu à cet effet.  Des panneaux disposés dans les gares au-dessus des quais attirent l’attention du public entre autres sur le fonctionnement automatique de la télécabine. A l’extrémité des quais se trouvent des touches d’arrêt d’urgence et un système d’interphonie à l’intention des passagers qui peuvent ainsi entrer directement en contact avec le personnel se trouvant à la gare intermédiaire ou dans le centre de surveillance de Blauherd.

Un système de récupération des passagers sophistiqué

Pour parer à l’éventualité d’une immobilisation mécanique de la télécabine, les appareils d’évacuation des passagers de Immoos GmbH permettent de les descendre le long de la ligne. Vers le milieu du deuxième tronçon la télécabine franchit cependant un terrain en très forte pente sur lequel il ne serait pas possible de se dégager au-dessous de la ligne. Pour cette raison, Garaventa a prévu sur le pylône se trouvant immédiatement au-dessus de ce passage à pente raide un treuil qui permet de tirer la cabine désaccouplée jusqu’au pylône. Pour exécuter cette manœuvre, un préposé emprunte l’appareil SS1 de Immoos GmbH pour monter le long du câble jusqu’à la cabine bloquée et accrocher cette dernière au câble du treuil. A l’aide d’un appareil mis au point spécialement à cet effet par Garaventa, l’attache est désaccouplée du câble et la cabine peut alors être tirée jusqu’au pylône.

Fonctionnement individuel de chaque tronçon

Etant donné que la motrice, avec le dispositif de tension des câbles du premier tronçon se trouve à la gare aval et celle du deuxième tronçon à la gare amont, il est possible, le cas échéant, de ne pas effectuer de débarquement à la gare intermédiaire. En cas de mauvaises conditions météorologiques et suivant la situation du vent, on pourra aussi choisir de n’utiliser qu’un seul tronçon. C’est la raison pour laquelle on a prévu la possibilité de stocker le cas échéant 15 véhicules à la gare aval du premier tronçon. Normalement les 56 véhicules sont tous stockés à la gare amont. Le stockage des cabines s’effectue automatiquement, le monitoring étant assuré par des caméras depuis le poste de surveillance de Blauherd.

Une installation avant-gardiste fait ses preuves

Zermatt Bergbahnen AG s’attend à ce que cette nouvelletélécabine et l’extension de l’installation d’enneigement dans la région du Unterhorn représente une revalorisation appréciable de ce domaine skiable en termes de qualité du transport et des pistes. « Nous nous félicitons d’avoir pu mettre en œuvre ce projet unique en son genre en collaboration avec Doppelmayr/Garaventa. La nouvelle télécabine de Kumme démontre de façon impressionnante les possibilités offertes aujourd’hui par une alliance de la technique classique et sensorique. Les premières semaines de fonctionnement de cette installation qui représente une véritable prouesse d’ingénierie ainsi que l’augmentation de la fréquentation enregistrée viennent confirmer qu’il s’agit bien d’une mise en valeur considérable du domaine skiable au-dessous du Rothorn. Nous souhaitonsq que, au-delà des avantages qu’elle représente pour la destination de Zermatt, la réalisation ce projet ouvre la voie à une innovation technique inédite », devait déclarer Markus Hasler, CEO de Zermatt Bergbahnen AG.

Quant au fournisseur de la nouvelle installation Doppelmayr/Garaventa, il attend lui aussi beaucoup de cette réalisation. Elle représente en effet une parfaite synergie entre l’homme et une technique sophistiquée qui permettra à l’avenir de proposer des téléphériques assurant le transport de façon autonome avec un maximum de sécurité et de fiabilité, en milieu urbain comme sur les sites touristiques. On peut affirmer que ces quelque 30 millions de CHF (env. 27,18 millions d'EUR) investis dans l’élargissement de l’offre sur le domaine skiable de l’Unterhorn ainsi que dans une réalisation technique novatrice auront été bien utilisés.


Ce qui plait tout spécialement aux enfants et aux familles lorsque, dans les milieux du tourisme nous conjuguons les avantages de deux tendances…

En savoir plus

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons décidé de publier, répartis sur plusieurs cahiers, une série d’articles sur…

En savoir plus
Photo: TechnoAlpin

Toujours à l’avant-garde de l’innovation en matière d’enneigement, TechnoAlpin met désormais au service des domaines skiables sa Snowmaster-App qui…

En savoir plus

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons décidé de publier, répartis sur plusieurs cahiers, une série d’articles sur…

En savoir plus
Photo: Kässbohrer Geländefahrzeug AG

Il y a déjà une dizaine d’années que le PistenBully 600 E+ à motorisation hybride diesel électrique figure à la gamme de produits de la société…

En savoir plus
Photo: Mise à disposition

Deux salons d’une extrême importance pour la profession des transports à câbles ont eu lieu en septembre 2020 en dépit des restrictions imposées aux…

En savoir plus

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons décidé de publier, répartis sur plusieurs cahiers, une série d’articles sur…

En savoir plus

C’est en septembre 1991 que les premières cabines du premier téléphérique 3S destiné au public étaient mises en circulation à Saas Fee. 25 ans plus…

En savoir plus

ISR 1/2017 Cahier France

En savoir plus

The Remiaszów detachable 6-seater chairlift with child-friendly chairs can carry up to 3,000 passengers an hour.

En savoir plus

La nouvelle stratégie de développement du salon international de l’aménagement de la montagne a porté ses fruits avec un visitorat en hausse de 35%

 

En savoir plus