Beitrag-Spezial Landingpage Economie Tourisme L’été à la montagne

MARKETING ENFANTS

Les deux côtés de la médaille des vacances d’été 2021

Ce qui plait tout spécialement aux enfants et aux familles lorsque, dans les milieux du tourisme nous conjuguons les avantages de deux tendances (apparemment) opposées : « utilisation du numérique » et « expériences vécues en famille ».

Créée par Ursula Weixlbaumer-Norz

Depuis un an, la Covid a mis les enfants et leurs familles en présence de situations souvent difficiles à gérer. Avec la fermeture des écoles et le cumul de « l’école à la maison » et du « télétravail à domicile », de nombreuses familles ont été contraintes de passer beaucoup de temps tous ensemble entre leurs quatre murs. Ce qui pour certains a renforcé la cohésion au sein de la famille a, pour d’autres, été une source de stress et de fatigue supplémentaire.

Selon les études effectuées sur le sujet (Super Awsome 2020) le temps passé par les enfants devant un écran depuis le début de la pandémie aurait augmenté de 50 %. Rien d’étonnant puisqu’ils devaient rester assis devant l’ordinateur pour suivre l’enseignement à distance. Mais il y a aussi d’autres raisons. En particulier en ce qui concerne les très jeunes enfants pour lesquels les parents utilisent l’écran comme baby-sitter et enregistrent des jeux, des petites vidéos, voire des séries télévisées complètes pour « occuper » les petits.

Les enfants plus âgés profitent de l’offre en ligne pour développer leur créativité – par exemple en utilisant la plateforme photo Pinterest –, ou pour faire du sport. Les filles en particulier ont tendance à copier leurs mères qui pratiquent de plus en plus le yoga ou d’autres sports devant l’écran tandis que pour les garçons, en gros à partir de 12 ans, les thèmes Gaming et E-Sports ont pris encore plus d’importance depuis le début de la Covid.

Cette pandémie nous a donc projetés de cinq à dix ans en avant en matière de « numérisation dans les ménages ». Mais, parallèlement à cette évolution, nous voyons se dessiner une tendance inverse : la recherche de l’aventure en famille. Des études (Familien begeistern 2020) montrent combien les gens ont envie de faire des choses ensemble, de rire ensemble, de passer ensemble des moments précieux.

La polarité « numérique » et « réel »

On voit donc deux tendances, à première vue extrêmement différentes, se rejoindre : d’une part l’augmentation de la part des activités connectées, d’autre part le désir de partager des plaisirs en famille. Seulement, après une année pendant laquelle on aura passé autant de temps devant un écran que ce fut le cas en 2020, il sera probablement difficile pour beaucoup familles de se passer de leurs portables et autres écrans. Ce qui pourrait poser des problèmes pendant les vacances.

Dans le secteur du tourisme, on trouve encore de nombreuses agences spécialisées dans l’offre vacances et loisirs désireuses d’amener les enfants et les jeunes à délaisser leur smartphone et de leur faire apprécier les plaisirs que peut offrir la nature. Ce qui à l’époque avant-Covid n’était déjà pas chose facile, va se transformer dans « l’après-Covid » en travail de Sisyphe. Une offre combinant utilisation du numérique et « vécu » dans le monde réel serait nettement plus attrayante. Non pas « l’un ou l’autre » mais « l’un et l’autre ». Ce serait par exemple l’expérience en famille d’un parcours découverte particulièrement conçu à cet effet, au cours duquel on pourrait pour « arriver au but » utiliser un téléphone portable, par exemple sous forme d’une application posant des devinettes amusantes – ou bien en faisant ensemble des photos cool que l’on enverrait aux amis via Internet.

La polarité entre garde des enfants et expériences vécues ensemble

Après l’époque Covid, une autre polarité particulièrement intéressante se dessinera en ce qui concerne la garde des enfants. Des enquêtes menées dès le premier confinement, en avril 2020, ont montré que bien que tous les membres du noyau familial se soient trouvés continuellement ensemble, ils souhaitaient vivre des expériences communes pendant leurs vacances.

Et c’est la dimension « aventure » qui passe au premier plan : les familles souhaitent qu’on leur propose des activités et des animations leur permettant d’organiser des expériences communes ou de « consommer » des expériences. Elles sont passées depuis longtemps déjà du stade d’organisatrices de leurs loisirs à celui de consommatrices de loisirs. En d’autre termes, elles veulent trouver sur leur lieu de vacances une offre extrêmement variée d’événements ludiques qu’elles peuvent consommer aisément, sans rien qui complique.

On pourrait penser que cette envie massive de vivre quelque chose ensemble s’accompagne d’un recul de la demande concernant la garde des enfants. Hors on constate une polarité qui va continuer à se manifester l’été prochain (et aussi par la suite), à savoir le fait que le désir d’expériences à vivre en famille s’accompagne d’un accroissement de la demande concernant la garde d’enfants. Ces dernières années on avait plutôt enregistré un recul de la demande, les enfants avaient participé moins souvent aux activités s’adressant spécialement à eux. Or cette tendance est en train de s’inverser massivement.

Accueil enfants de haute qualité et événements immersifs

Pour les années qui viennent, on peut s’attendre à voir exploser la demande de prise en charge des enfants comportant un facteur expériences et animation. Pendant le confinement, les parents ont eux-mêmes fait jouer et travailler leurs enfants. Maintenant ils vont demander une prise en charge des enfants qualité en tout comparable. La garde des enfants doit donc avoir un double aspect récréatif et éducatif. Il faut dans la mesure du possible qu’ils apprennent quelque chose tout en jouant. En 2020, les parents ont souvent participé aux projets scolaires (parfois véritablement amusants !) concernant leur progéniture. Ils savent donc maintenant parfaitement ce que leurs enfants aiment et ce qui leur déplait.

Il ne faut d’ailleurs en aucun cas apprécier au-dessous de sa valeur la qualité de l’enseignement à distance. Très souvent les enseignants ont accompli un travail remarquable en proposant des activités attrayantes, interactives et immersives. Lors d’une activité immersive, l’observateur s’identifie progressivement avec la tâche et finit par se plonger totalement dans la tâche concernée. On utilise fréquemment ce terme à propos des jeux vidéo. Lorsqu’un jeu vidéo est immersif, celui qui joue oublie totalement le monde réel autour de lui. D’où la nouvelle consigne : les événements et les activités – au Club enfants ou en famille sur un sentier découvertes – doivent être immersifs. Ce qui présuppose une histoire passionnante, un bon planning et la connaissance des nouvelles tendances en matière d’animation et d’activités captivantes.

Vous avez des questions concernant le marketing enfants et familles ? Nous nous tenons à votre disposition :  office@remove-this.kidsandfunconsulting.com, www.kidsandfunconsulting.com                      

Photo: shutterstock
Photo: shutterstock

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons publié dans nos douze derniers cahiers une série d’articles sur les notions…

En savoir plus
Photo: Sunkid

La société Sunkid et son Moving Carpet fêtent leur 25e anniversaire.

En savoir plus

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons décidé de publier, répartis sur plusieurs cahiers, une série d’articles sur…

En savoir plus
Photo: TechnoAlpin

Toujours à l’avant-garde de l’innovation en matière d’enneigement, TechnoAlpin met désormais au service des domaines skiables sa Snowmaster-App qui…

En savoir plus

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons décidé de publier, répartis sur plusieurs cahiers, une série d’articles sur…

En savoir plus
Photo: Kässbohrer Geländefahrzeug AG

Il y a déjà une dizaine d’années que le PistenBully 600 E+ à motorisation hybride diesel électrique figure à la gamme de produits de la société…

En savoir plus
Photo: Mise à disposition

Deux salons d’une extrême importance pour la profession des transports à câbles ont eu lieu en septembre 2020 en dépit des restrictions imposées aux…

En savoir plus

Suite à une incitation provenant du cercle des lecteurs d’ISR, nous avons décidé de publier, répartis sur plusieurs cahiers, une série d’articles sur…

En savoir plus

C’est en septembre 1991 que les premières cabines du premier téléphérique 3S destiné au public étaient mises en circulation à Saas Fee. 25 ans plus…

En savoir plus

ISR 1/2017 Cahier France

En savoir plus

The Remiaszów detachable 6-seater chairlift with child-friendly chairs can carry up to 3,000 passengers an hour.

En savoir plus