Infos sociétés

Comment se déroule la fabrication d’une cabine de téléphérique ?

La réponse à cette question a été fournie aux participants de l’ITTAB 2012 (Conférence internationale des Autorités techniques de Surveillance des remontées mécaniques) dans le cadre d’une visite à Veyrins chez le constructeur français de cabines Sigma.

Après avoir souhaité la bienvenue aux visiteurs, Francis Charamel, président de Sigma, présenta succinctement la structure de cette entreprise spécialisée dans la fabrication de cabines de téléphériques de tous types. Sigma, qui intervient dans le monde entier, est une filiale à 100% de Poma. M. Charamel ne manqua pas de faire remarquer que le service design de l’usine utilisait déjà depuis le milieu des années 90 le procédé 3D pour la modélisation des cabines. Cette technique indispensable pour réaliser des formes spéciales à surface fortement incurvée, comme celle par exemple du « London Eye », permet d’obtenir une excellente concordance entre rendus (calcul d’images de synthèses 3D photoréalistes, permettant de simuler jusqu’aux effets d’éclairage tels qu’ombrage et réflexion de la lumière) et produit final.

L’usine Sigma de Veyrins se consacre presque exclusivement à la fabrication des cabines Diamond destinées aux télécabines – qu’il s’agisse de l’équipement d’appareils neufs ou du remplacement de véhicules vétustes sur les appareils anciens. De mai à novembre la fabrication de cabines pour les installations de sports d’hiver absorbe l’entière force de travail des 70 salariés. L’usine sort de 1000 à 1500 cabines Diamond par an.

Les étapes de production d´une cabine Diamond
Au cours de la visite, les participants on pu suivre le processus de fabrication d’une cabine Diamond, de l’entrepôt de matériaux à la sortie d’usine. Les photos de la page de droite / suivante illustrent un certain nombre d’étapes de production essentielles.

Projets spéciaux de Sigma
Lors du buffet sur lequel s’achevait la réunion de l’ITTAB, Jean-Paul Huard, vice-président de Poma, a saisi l’occasion de la présence d’un public international pour présenter aux participants, avec commentaires à l’appui, une documentation vidéo sur les prestigieuses installations réalisées par Poma à l’internationale. ISR avait déjà consacré des articles à toutes ces réalisations : le « London Eye », le « Roosevelt Island Tram » à New York, les véhicules d’APM destinés à l’aéroport du Caire et le projet de Grande Roue géante pour Las Vegas.

Cette machine entièrement automatique sert à la découpe au laser et à l’emporte-pièce d’éléments en tôle d’aluminium. Photo : J. Nejez

Infos sociétés

Comment se déroule la fabrication d’une cabine de téléphérique ?

La réponse à cette question a été fournie aux participants de l’ITTAB 2012 (Conférence internationale des Autorités techniques de Surveillance des remontées mécaniques) dans le cadre d’une visite à Veyrins chez le constructeur français de cabines Sigma.

Après avoir souhaité la bienvenue aux visiteurs, Francis Charamel, président de Sigma, présenta succinctement la structure de cette entreprise spécialisée dans la fabrication de cabines de téléphériques de tous types. Sigma, qui intervient dans le monde entier, est une filiale à 100% de Poma. M. Charamel ne manqua pas de faire remarquer que le service design de l’usine utilisait déjà depuis le milieu des années 90 le procédé 3D pour la modélisation des cabines. Cette technique indispensable pour réaliser des formes spéciales à surface fortement incurvée, comme celle par exemple du « London Eye », permet d’obtenir une excellente concordance entre rendus (calcul d’images de synthèses 3D photoréalistes, permettant de simuler jusqu’aux effets d’éclairage tels qu’ombrage et réflexion de la lumière) et produit final.

L’usine Sigma de Veyrins se consacre presque exclusivement à la fabrication des cabines Diamond destinées aux télécabines – qu’il s’agisse de l’équipement d’appareils neufs ou du remplacement de véhicules vétustes sur les appareils anciens. De mai à novembre la fabrication de cabines pour les installations de sports d’hiver absorbe l’entière force de travail des 70 salariés. L’usine sort de 1000 à 1500 cabines Diamond par an.

Les étapes de production d´une cabine Diamond
Au cours de la visite, les participants on pu suivre le processus de fabrication d’une cabine Diamond, de l’entrepôt de matériaux à la sortie d’usine. Les photos de la page de droite / suivante illustrent un certain nombre d’étapes de production essentielles.

Projets spéciaux de Sigma
Lors du buffet sur lequel s’achevait la réunion de l’ITTAB, Jean-Paul Huard, vice-président de Poma, a saisi l’occasion de la présence d’un public international pour présenter aux participants, avec commentaires à l’appui, une documentation vidéo sur les prestigieuses installations réalisées par Poma à l’internationale. ISR avait déjà consacré des articles à toutes ces réalisations : le « London Eye », le « Roosevelt Island Tram » à New York, les véhicules d’APM destinés à l’aéroport du Caire et le projet de Grande Roue géante pour Las Vegas.

Cette machine entièrement automatique sert à la découpe au laser et à l’emporte-pièce d’éléments en tôle d’aluminium. Photo : J. Nejez