Dameuses

Les champions du monde skient sur des pistes parfaites

Fournisseur exclusif pour les championnats du monde de ski alpin 2013 à Schladming

Pendant les championnats du monde de Schladming, 17 puissants véhicules Prinoth ont assuré un damage irréprochable des pistes sur lesquelles se disputaient les épreuves – Prinoth était en effet le fournisseur exclusif pour la préparation des pistes des Championnats du monde de ski alpin 2013 à Schladming. Au cours de la conférence de presse donnée le 10 février 2013 à cette occasion, en présence d’Erik Guay, champion de descente en 2011, Karl Höflehner, directeur technique de Planai & Hochwurzen Bahnen, Herbert Mandl, entraineur en chef de la Fédération autrichienne de ski pour le ski alpin féminin et Hans Pieren, directeur de course de la FIS, le sujet « pistes de compétition » a été abordé sous tous les angles, entre autres sous celui des exigences concernant le damage.

Des pistes répondant aux conditions de championnats du monde
La star du ski Erik Guay ne tarissait pas d’éloges à l’égard des conditions des pistes lors de ces championnats : « Ma préférence va aux pistes dures et gelées. A Schladming, la piste était absolument parfaite. Elle était la même pour tous les skieurs, du haut jusqu’en bas, les conditions étaient vraiment identiques pour tous les concurrents », déclarait-il.

« Les skieurs s’attendent à trouver des pistes offrant des conditions optimales. Les stars du ski ne peuvent donner leur maximum que sur une piste impeccable. La structure doit être très compacte et ceci à partir du sol » estime Karl Hoflehner, directeur technique de Planai & Hochwurzen Bahnen. « Précisément dans le cas d’évènements tels que les Championnats du monde, il est indispensable de pouvoir se fier entièrement aux dameuses » ajoutait-il en faisant allusion aux énormes exigences de qualité qui mettent la barre très haut pour la fiabilité des engins utilisés.

Des pistes d’une qualité exceptionnelle
« Une piste de compétition doit être extrêmement dure et compacte. A chaque parcours de contrôle, on perce de 30 à 40 trous à l’aide d’une foreuse pour vérifier la compacité de la piste », explique Hans Pieren, directeur de course de la FIS. « La FIS attache en outre la plus grande importance aux résultats du fraisage. La surface doit vraiment être fraisée à la perfection. »

« Pour que les chances soient égales dans la compétition, la piste doit offrir exactement la même surface pour tous les skieurs, du premier concurrent jusqu’au dernier », déclare Herbert Mandl, entraineur-chef de l’ÖSV pour le ski féminin, pour bien montrer les exigences qui s’imposent à la préparation de pistes de compétition.

15 ans de partenariat
« Les relations entre Prinoth et la station de la Planai se résument à une quinzaine d’années de partenariat », devait rappeler Werner Amort, président de Prinoth. « A Schladming, nous prenons clairement position pour la protection de l’environnement et, aux côtés du nouveau Leitwolf, la première dameuse au monde conforme à la norme Euromot III B, nous utilisons aussi notre Husky E-motion.

Nous opérons également avec le Beast qui, grâce à sa largeur de travail exceptionnelle de 7,1 m assure un rendement surfacique supérieur de 40 % a celui d’autres dameuses. Prinoth est connu pour la qualité exceptionnelle de ses produits et ses technologies innovantes. Grâce à notre technologie de fraisage éprouvée, nos engins garantissent une piste parfaite, quelles que soient les conditions d’enneigement. »

La star du ski Erik Guay ne tarissait pas d’éloges à l’égard des conditions des pistes lors de ces championnats, Photo: Prinoth

Dameuses

Les champions du monde skient sur des pistes parfaites

Fournisseur exclusif pour les championnats du monde de ski alpin 2013 à Schladming

Pendant les championnats du monde de Schladming, 17 puissants véhicules Prinoth ont assuré un damage irréprochable des pistes sur lesquelles se disputaient les épreuves – Prinoth était en effet le fournisseur exclusif pour la préparation des pistes des Championnats du monde de ski alpin 2013 à Schladming. Au cours de la conférence de presse donnée le 10 février 2013 à cette occasion, en présence d’Erik Guay, champion de descente en 2011, Karl Höflehner, directeur technique de Planai & Hochwurzen Bahnen, Herbert Mandl, entraineur en chef de la Fédération autrichienne de ski pour le ski alpin féminin et Hans Pieren, directeur de course de la FIS, le sujet « pistes de compétition » a été abordé sous tous les angles, entre autres sous celui des exigences concernant le damage.

Des pistes répondant aux conditions de championnats du monde
La star du ski Erik Guay ne tarissait pas d’éloges à l’égard des conditions des pistes lors de ces championnats : « Ma préférence va aux pistes dures et gelées. A Schladming, la piste était absolument parfaite. Elle était la même pour tous les skieurs, du haut jusqu’en bas, les conditions étaient vraiment identiques pour tous les concurrents », déclarait-il.

« Les skieurs s’attendent à trouver des pistes offrant des conditions optimales. Les stars du ski ne peuvent donner leur maximum que sur une piste impeccable. La structure doit être très compacte et ceci à partir du sol » estime Karl Hoflehner, directeur technique de Planai & Hochwurzen Bahnen. « Précisément dans le cas d’évènements tels que les Championnats du monde, il est indispensable de pouvoir se fier entièrement aux dameuses » ajoutait-il en faisant allusion aux énormes exigences de qualité qui mettent la barre très haut pour la fiabilité des engins utilisés.

Des pistes d’une qualité exceptionnelle
« Une piste de compétition doit être extrêmement dure et compacte. A chaque parcours de contrôle, on perce de 30 à 40 trous à l’aide d’une foreuse pour vérifier la compacité de la piste », explique Hans Pieren, directeur de course de la FIS. « La FIS attache en outre la plus grande importance aux résultats du fraisage. La surface doit vraiment être fraisée à la perfection. »

« Pour que les chances soient égales dans la compétition, la piste doit offrir exactement la même surface pour tous les skieurs, du premier concurrent jusqu’au dernier », déclare Herbert Mandl, entraineur-chef de l’ÖSV pour le ski féminin, pour bien montrer les exigences qui s’imposent à la préparation de pistes de compétition.

15 ans de partenariat
« Les relations entre Prinoth et la station de la Planai se résument à une quinzaine d’années de partenariat », devait rappeler Werner Amort, président de Prinoth. « A Schladming, nous prenons clairement position pour la protection de l’environnement et, aux côtés du nouveau Leitwolf, la première dameuse au monde conforme à la norme Euromot III B, nous utilisons aussi notre Husky E-motion.

Nous opérons également avec le Beast qui, grâce à sa largeur de travail exceptionnelle de 7,1 m assure un rendement surfacique supérieur de 40 % a celui d’autres dameuses. Prinoth est connu pour la qualité exceptionnelle de ses produits et ses technologies innovantes. Grâce à notre technologie de fraisage éprouvée, nos engins garantissent une piste parfaite, quelles que soient les conditions d’enneigement. »

La star du ski Erik Guay ne tarissait pas d’éloges à l’égard des conditions des pistes lors de ces championnats, Photo: Prinoth

Abonnement & Information media