Manifestations

ITTAB 2014

La 64e Conférence internationale des Autorités techniques de Surveillance des remontées mécaniques (ITTAB) s’est tenue du 21 au 25 septembre à Oslo.

C’est à Oslo que s’est déroulée la 64e Conférence internationale des Autorités techniques de Surveillance des remontées mécaniques (ITTAB), organisée cette année par la Section Téléphériques du SJT (autorité norvégienne de surveillance des chemins de fer).

Après avoir transmis les souhaits de bienvenue du ministre norvégien des transports, le secrétaire d’Etat John-Ragnar Kvam Aarset et Erik ø. Reiersøl-Johnson, au nom de l’autorité norvégienne de surveillance des chemins de fer, déclarèrent ouverte la 64e Conférence ITTAB.

Fort de l’expérience acquise en tant que représentant de la Norvège pour les 30 dernières conférences de l’ITTAB, Roar Moe allait accompagner avec brio les participants dans le déroulement d’un programme chargé. Nous regrettons vivement que Roar Moe prenne sa retraite, nous privant désormais de la présence aux réunions d’un éminent technicien des remontées mécaniques pour l’Europe, et avant tout d’un excellent ami.

Par contre, nous pouvons nous féliciter du nombre de pays, 24 au total, s’étant inscrits pour participer à la Conférence cette année. Pour la première fois on enregistrait la présence de la Fédération de Russie.

Selon les chiffres communiqués, 21.527 installations à câble ont transporté 3,7 milliards de passagers en 2013 ; sur ce nombre, on déplorait la mort de quatre passagers ayant succombé à leurs blessures à la suite d’un accident ; une fois de plus, la cause principale était la chute du passager tombé d’un télésiège. La France a réagi d’une façon particulière à cette situation. Le Syndicat des exploitants français a fait réaliser des films d’animation qui sont passés dans les écoles de ski, dans les zones d’accès aux remontés mécaniques ou lors de manifestations spéciales. On peut également voir ces films intitulés skizzz sur Internet (par exemple sur le site : montagne.rhonealpes.tv/Securite-en-montagne/).

En marge des rapports sur les événements particuliers relatifs aux installations à câble, des nombreuses présentations techniques et des questions techniques posées par les représentants des pays participants, la conférence du Pr Stein Haugen, de la NTNU (Université Technique et Sciences de la nature) de Trondheim a suscité un vif intérêt ; elle portait sur la gestion du risque inhérent aux installations offshore en Norvège, montrant comment les analyses de risque étaient utilisées en tant qu’outils pour garantir la sécurité. Cette excursion dans un domaine peu familier aux exploitants de remontées mécaniques s’est terminée par une discussion animée sur les possibilités d’utilisation de stratégies de sécurité efficaces.

L’ITTAB vit elle aussi avec son temps. C’est ainsi que pour la première fois les documents de la conférence ont été mis à la disposition des participants exclusivement sous forme numérique (données sur clé USB). Cette procédure simplifie énormément le déroulement de la conférence ; aujourd’hui personne ne vient à une réunion sans son ordinateur portable. Cette modification figurera désormais dans le nouveau Règlement de l’ITTAB et sera appliquée lors des prochaines conférences prévues pour 2015 en Argentine, 2016 en Italie, 2017 aux Etats-Unis, 2018 en Allemagne et 2019 à Singapour, nous l’espérons avec le même succès que cette année à Oslo.

Peter Sedivy

Photo de groupe officielle des participants de l’ITTAB. Photo: P. Sedivy

Manifestations

ITTAB 2014

La 64e Conférence internationale des Autorités techniques de Surveillance des remontées mécaniques (ITTAB) s’est tenue du 21 au 25 septembre à Oslo.

C’est à Oslo que s’est déroulée la 64e Conférence internationale des Autorités techniques de Surveillance des remontées mécaniques (ITTAB), organisée cette année par la Section Téléphériques du SJT (autorité norvégienne de surveillance des chemins de fer).

Après avoir transmis les souhaits de bienvenue du ministre norvégien des transports, le secrétaire d’Etat John-Ragnar Kvam Aarset et Erik ø. Reiersøl-Johnson, au nom de l’autorité norvégienne de surveillance des chemins de fer, déclarèrent ouverte la 64e Conférence ITTAB.

Fort de l’expérience acquise en tant que représentant de la Norvège pour les 30 dernières conférences de l’ITTAB, Roar Moe allait accompagner avec brio les participants dans le déroulement d’un programme chargé. Nous regrettons vivement que Roar Moe prenne sa retraite, nous privant désormais de la présence aux réunions d’un éminent technicien des remontées mécaniques pour l’Europe, et avant tout d’un excellent ami.

Par contre, nous pouvons nous féliciter du nombre de pays, 24 au total, s’étant inscrits pour participer à la Conférence cette année. Pour la première fois on enregistrait la présence de la Fédération de Russie.

Selon les chiffres communiqués, 21.527 installations à câble ont transporté 3,7 milliards de passagers en 2013 ; sur ce nombre, on déplorait la mort de quatre passagers ayant succombé à leurs blessures à la suite d’un accident ; une fois de plus, la cause principale était la chute du passager tombé d’un télésiège. La France a réagi d’une façon particulière à cette situation. Le Syndicat des exploitants français a fait réaliser des films d’animation qui sont passés dans les écoles de ski, dans les zones d’accès aux remontés mécaniques ou lors de manifestations spéciales. On peut également voir ces films intitulés skizzz sur Internet (par exemple sur le site : montagne.rhonealpes.tv/Securite-en-montagne/).

En marge des rapports sur les événements particuliers relatifs aux installations à câble, des nombreuses présentations techniques et des questions techniques posées par les représentants des pays participants, la conférence du Pr Stein Haugen, de la NTNU (Université Technique et Sciences de la nature) de Trondheim a suscité un vif intérêt ; elle portait sur la gestion du risque inhérent aux installations offshore en Norvège, montrant comment les analyses de risque étaient utilisées en tant qu’outils pour garantir la sécurité. Cette excursion dans un domaine peu familier aux exploitants de remontées mécaniques s’est terminée par une discussion animée sur les possibilités d’utilisation de stratégies de sécurité efficaces.

L’ITTAB vit elle aussi avec son temps. C’est ainsi que pour la première fois les documents de la conférence ont été mis à la disposition des participants exclusivement sous forme numérique (données sur clé USB). Cette procédure simplifie énormément le déroulement de la conférence ; aujourd’hui personne ne vient à une réunion sans son ordinateur portable. Cette modification figurera désormais dans le nouveau Règlement de l’ITTAB et sera appliquée lors des prochaines conférences prévues pour 2015 en Argentine, 2016 en Italie, 2017 aux Etats-Unis, 2018 en Allemagne et 2019 à Singapour, nous l’espérons avec le même succès que cette année à Oslo.

Peter Sedivy

Photo de groupe officielle des participants de l’ITTAB. Photo: P. Sedivy

Abonnement & Information media